Répartition hommes/femmes du Prix des libraires du Québec

À la suite de l’annonce des nominations du festival international de BD d’Angoulême, il a été possible de reconnaître, encore une fois, que les femmes subissent d’importantes discriminations quant à l’octroi de prix prestigieux. Un récent article du Monde montre bien que cette inégalité ne touche pas que les prix de BD, mais bien tous les domaines artistiques.
Bien que la discrimination semble être la norme, il est possible, parfois, d’y échapper. D’autres fois non. Avec le dévoilement du prix des libraires qui s’en vient, pourquoi ne pas jeter un coup d’œil à ce prix?

Le Prix des libraires du Québec
Le Prix des libraires du Québec est décerné depuis 1994 à des romans québécois et romans hors-Québec. Depuis 2011, on y a ajouté la catégorie jeunesse aussi séparée en Québec et hors-Québec, mais aussi sous-séparé en groupe d’âge (0-5; 6-11; 12-17 ans). Finalement, depuis l’année dernière, un prix de poésie, au Québec seulement, est aussi décerné.

Les prix du librairie, catégorie Poésie
Considérant que le prix de poésie (décerné à un homme l’année dernière) est beaucoup trop récent pour vraiment pouvoir en tirer des conclusions (bien que les préliminaires avec 7 hommes et 1 femme restent très parlantes dans un genre qui récompense démesurément les hommes [nous y reviendrons, on l’espère, dans un autre billet]), nous ne nous attarderons pas à ce dernier cette année.

Les prix du librairie, catégorie Jeunesse
Répartition des prix jeunesse

Bien que les hommes tendent à gagner beaucoup plus souvent les prix jeunesse (13 hommes, 6 femmes, 5 collectifs mixte; toutes catégories confondues; bref, plus de 54% des prix), les finalistes sont plus uniformément répartis (24 hommes, 32 femmes, 16 collectifs mixte; les femmes constituent ici 44,4% des finalistes). On voit cependant que les hommes ont plus tendance à gagner les prix malgré une proportion plus faible dans la liste des finalistes. Quatre années (24 prix) restent bien faibles cependant pour en tirer une conclusion définitive, malgré l’observation d’une certaine discrimination dans les prix: il n’en pas normal que les hommes gagnent plus souvent que les femmes et les collectifs mixtes mis ensemble.

Note sur la méthodologie: Les collectifs d’hommes et de femmes non-mixtes ont été considérés comme 1 homme ou 1 femme à des fins de simplification et peuvent donc venir fausser les donner. Répartir les données en 5 catégories plutôt que 3 ne nous a cependant pas sembler important, possiblement à tort, pour l’évaluation de prix en fonction du genre.

Les prix du librairie, catégorie Roman
Répartition des prix catégorie Roman

Avec 44 prix distribués depuis 1994, nous pensons que la catégorie du roman est plus parlante en ce qui à trait à une possible discrimination. Nous n’avons pas été surpris de voir que les hommes remportaient plus souvent le prix que les femmes entre 68 et 72% des fois, ce qui est quand même plus du 2/3 des fois… Ces victoires se remportent alors que les finalistes sont relativement bien répartis au Québec: 55% des hommes sont finalistes. Hors-Québec, c’est un tout autre problème, 73,3% des hommes sont finalistes ce qui s’accordent parfaitement avec le pourcentage de victoire des hommes (72,7%). Bref, pour le prix au Québec, les hommes gagnent plus souvent malgré une liste de finalistes relativement égale (bien qu’elle avantage les hommes, et ce n’est pas une surprise…, ça reste pourtant dans la brochette d’un +/- 5% que je considère acceptable); bref, il y a un certain favoritisme des auteurs hommes dans l’octroi du prix. Quant au prix à l’étranger, malgré une très très forte préférence pour les hommes, l’octroi du prix ne fait que suivre le pourcentage de représentation des hommes dans la liste des finalistes.

Alors qu’on peut penser que l’égalité va en grandissant au fil des années (ce qui est une vision téléologique de l’histoire et non une vérité à prendre pour acquise), l’attribution du prix ne nous présente pas ce phénomène, bien au contraire. Non seulement les hommes sont plus souvent finalistes (62% au Québec, 74% hors-Québec), mais ils gagnent presque tous les prix de manière démesurée au Québec (9 prix sur 10 sont décernés à des hommes), et quand même encore une fois suivant la logique des finalistes pour les prix hors-Québec (8 prix sur 10 décernés à des hommes). Il faut remonter à l’an 2009, avec le prix remis à Catherine Mavrikakis pour voir une femme remporter le prix du roman au Québec…

Observations supplémentaires:
– Seules 4 années (2004, 2000, 1999 et 1994) ont eu deux femmes gagnantes, alors que 13 années ont eu deux hommes gagnants et 5 années furent paritaires.
– Jamais 5 femmes ne furent finalistes dans une même catégorie la même année bien que 5 hommes le furent à 6 reprises.

Bref, on peut conclure à une discrimination marquée dans l’octroi du prix des libraires dans la catégorie roman et il y a lieu de s’alarmer que la tendance s’est accrue dans les dix dernières années.

Brève conclusion
De manière générale, et ce, toutes catégories confondues, les hommes dominent largement l’octroi des prix du libraire au-delà de l’acceptable (moins du tiers des prix sont décernés uniquement aux femmes). Cette tendance est d’autant plus remarquable dans la remise de prix plus rares/prestigieux (roman, poésie) aux hommes qui semble s’accroître avec le temps malgré un certain âge d’or égalitaire dans les débuts de l’attribution du prix. Simplement pour le plaisir, j’ai regardé les statistiques des dix premières années de la catégorie roman (à l’exception de 1994 pour laquelle la liste des finalistes n’est pas disponible) et le résultat est intéressant:
10 prem
Dans les romans hors-Québec, la tendance reste au 70-72%, mais il y a, dans les romans québécois, autant d’hommes que de femmes finalistes et gagnant·es! Donc, non, il n’est pas impossible du tout d’avoir une remise plutôt égalitaire des prix.

Accès aux bases de données
Les bases de données que j’ai montées pour effectuer cette recherche sont disponibles pour consultation, vérification, diffusion, reproduction et pour d’autres recherches si vous voulez (merci de toujours en citer la provenance). Elles seront augmentées au fil des années. La source des informations provient directement de l’historique disponible sur le site web du prix des libraires.
Base de données catégorie Roman
Base de données catégorie Jeunesse
Base de données catégorie Poésie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s